A propos

Born in Montreal and currently residing in Paris, oboist Christopher Palameta was a core member of the Tafelmusik Baroque Orchestra (based in Toronto, Canada) for five years before relocating to France to pursue work with many of Europe’s finest period ensembles. These include Pygmalion, Le Concert Spirituel, and Les Siècles in France; Die Kölner Akademie in Germany; Vox Luminis, Scherzi Musicali, and Le Concert d’Anvers in Belgium; The Gabrieli Consort in the UK; and various other ensembles such as the Helsinki Baroque Orchestra, Suomalainen Barokkiorkesteri (the Finnish Baroque Orchestra), and MusicAeterna (Perm, Russia).

With these orchestras, he has toured on four continents and recorded over forty discs for the Sony BMG, Deutsche Harmonia Mundi, CPO, BIS, Alpha, Musique en Wallonie, Naxos, ATMA, Analekta, and Audax labels.

Hailed as a “refined and intelligent” performer by the Italian Press (Gabriele Formenti, CD Classico), his oboe playing has been called “marvellously smooth and sparkling; sweet, persuading and predominantly on the side of angels” by Early Music America, “technically flawless” by France’s Diapason magazine, “silky, captivating, and breathtakingly elegant” by the Toronto Star, and “velvet for the ear” by La Presse de Montréal.

Christopher took his graduate degree from McGill University in historical oboes, where he studied with the late Bruce Haynes and the late Washington McClain, and is currently pursuing his PhD at the Royal Academy of Music in London.

An ardent defender of unexplored repertoire for the oboe, he has released three world-premiere recordings of the neglected chamber works of Johann Gottlieb Janitsch for the Canadian label ATMA Classique, all of which have garnered unanimous praise from the international press. Volume I of this series, “strongly recommended” by Oxford Early Music for its “compelling and delightful performances,” was nominated for an Opus Prize, organized by the Conseil québécois de la musique, in the category of “Best CD of the Year 2009.”

In 2003 and 2006, he was awarded research grants from the Conseil des arts et des letters du Québec, which allowed him to exhume and re-establish the neglected instrumental works of Marin Marais into the oboist’s repertoire, and ended in conferences on the subject at Canadian universities. His latest recording, devoted to Marais’ suites for oboe, received international acclaim and was nominated in 2015 for the Preis der deutschen Schallplattenkritik (German Record Critics’ Award).

 


 

Né à Montréal et résidant actuellement à Paris, Christopher Palameta est l’un des plus éminents hautboïstes baroques de sa génération.

Salué par la revue Diapason (France) pour « sa conduite éminemment musicale et sa maîtrise technique sans faille », il est reconnu pour la sonorité riche et enveloppante de son jeu, qui a été qualifiée de « suave et scintillante ; douce, persuasive et du côté des anges » par Early Music America, de « soyeuse, captivante et d’une élégance à couper le souffle » par le Toronto Star, et de « velours pour l’oreille » par La Presse de Montréal.

M. Palameta détient une maîtrise en hautbois historiques de l’Université McGill, où il a étudié avec les regrettés Bruce Haynes et Washington McClain, et s’est perfectionné par la suite en Europe auprès de Marcel Ponseele.

Ancien hautboïste titulaire du Tafelmusik Baroque Orchestra (Toronto, Canada), il s’installe en France en 2008 afin de poursuive sa collaboration avec plusieurs grandes formations européennes de musique ancienne : Die Kölner Akademie et le Mannheimer Hofkapelle en Allemagne ; Le Concert Spirituel, Pygmalion, Les Siècles, Les Musiciens du Louvre, Le Cercle de l’Harmonie, La Simphonie du Marais, Le Concert Lorrain, Opera Fuoco et Le Palais Royal en France ; le Helsinki Baroque Orchestra, le Finland Baroque Orchestra, Musicaeterna (l’orchestre de l’opéra de Perm en Russie), ainsi que d’autres formations belges, suisses et scandinaves. Avec ces ensembles, M. Palameta a participé à une cinquantaine de festivals internationaux et a enregistré plus de trente disques sous les labels CPO, BIS, Sony BMG, Deutsche Harmonia Mundi, Alpha, Ricercar, Naxos, ATMA, Analekta et Audax, dont plusieurs furent primés.

Parmi ses enregistrements solo, on compte trois disques consacrés aux oeuvres inédites de Johann Gottlieb Janitsch pour le label canadien ATMA Classique, qui ont chacun à leur tour suscité une pluie d’éloges de la critique internationale. Le premier volume, « fortement recommandé » par le Oxford Early Music pour ses « interprétations captivantes », a d’ailleurs été sélectionné pour un Prix Opus par le Conseil québécois de la musique dans la catégorie « Disque de l’année 2009 ».

Fin connaisseur du style français, Palameta reçut en 2003 et 2006 deux bourses du Conseil des arts et des lettres du Québec afin d’exhumer les oeuvres oubliées de Marin Marais et de les réintégrer au répertoire du hautboïste. Ardent défenseur du répertoire méconnu, ses recherches ont fait l’objet d’une série de conférences dans des universités canadiennes en 2006 et se sont soldées en 2015 par l’enregistrement de six suites de Marais pour le label Audax, nominé pour le prestigieux Preis der deutschen Schallplattenkritik (prix de la critique discographique allemande).